Fournisseur, Mode de vie, Produit

Des brosses à dents écologiques

 

source : instagram @caliquoparis


Des brosses à dents écologiques ?

Caliquo, notre fournisseur confectionne des brosses à dent rechargeables. On ne change que les poils, pas le manche. Cela permet de réduire les déchets en gardant le manche le plus longtemps possible.

Caliquo est une entreprise  basée à Cherbourg. C’est la première a avoir créé une brosse à dent rechargeable en France. Le manche des brosses est fait en bio-plastique avec 70%  d’huile de ricin. Les pigments utilisés pour les colorés sont naturels. Et concernant les brosses à dents « wax », l’impression est réalisée par tampographie en France. Pour les brosses en bois, Caliquo utilise du bois de hêtre, issu des forets françaises. Ils ont aussi une gamme de brosses à dents pour les enfants adaptés de 2 à 6 ans.

Les têtes de brosses à dents sont recyclables grâce à Terra Cycle. Elles sont récupérées à différents points de collecte, comme Le Gramme. Nous renvoyons les têtes usagées à Terra Cycle afin qu’ils assurent le recyclage complet de ces dernières. En effet, si vous mettez les têtes directement dans le bac à recyclage, c’est bien trop petit pour être pris en compte par le centre de tri. Pour contrer ce problème, Terra Cycle récupère les têtes en grande quantité et peut ainsi assurer le recyclage.

Ils ne recycle d’ailleurs pas que des têtes de brosses à dents, mais bien d’autres choses. Comme indiqué sur leur site web, ils recyclent « le non recyclable ». Le papier bulle, les bouchons d’oreille, masques de protection, les toner d’imprimantes, trombones et capsules de café. Terra Cycle à beaucoup de programmes de recyclage et de points de collecte.

À Montpellier, il existe beaucoup de campagnes de collecte en cours. Vous pouvez y participer en vous renseignant sur Terra Cycle.
Il s’agit d’une entreprise Américaine considérée comme le leader international en terme de collecte de déchet difficilement recyclable. Ils ont permis d’éviter à des milliard de déchets de finir incinérés ou enfoui en décharge.

Mode de vie

12 gestes simple pour commencer le zéro déchet !

  1. Avoir une gourde :
    Cela permet de ne plus utiliser de petites bouteilles d’eau au travail ou en sortie. Même à la maison c’est bien pratique ! Vous avez le choix entre des milliers de modèles, on vous conseille de privilégier l’inox, pour plus de durabilité et de qualité. Isotherme ou non, à vous de faire votre choix.
  2. Utiliser des mouchoirs en tissu :
    Comme nos grand-parents, utiliser des mouchoirs en tissus permet de limiter l’utilisation de mouchoirs à usage unique et en bonus, plus de mouchoirs émiettés partout dans la machine à laver en cas d’oubli ! On peut aussi remplacer le sopalin par des serviettes de table en tissu ! Demandez à vos grands-parents s’ils ne peuvent pas vous en donner !
  3. Se laver avec un savon au lieu d’un gel douche : 
    Encore un geste qui limite l’utilisation de plastique, un savon (sans emballage) dure plus longtemps qu’une bouteille de gel douche. En plus vous pouvez soutenir l’économie locale en achetant vos savons auprès des nombreuses savonneries de la région ou à leurs revendeurs.
    Il existe aussi des shampoings solides (sous forme de savon) sans emballage. Et si vous avez du mal à vous adapter, des gels douche et shampoings liquides en vrac existent. Demandez-nous !
  4. Utiliser un oriculi ou cure-oreille :
    Un cure-oreille permet de bannir les cotons-tiges de la salle de bain ! Il faut être vigilant à l’utilisation cependant car on peut se faire mal. Mais pour quelques sous, vous pouvez faire des économies à vie, sans jamais avoir à racheter des paquets de cotons-tiges.
    Si jamais vous ne pouvez pas vous passer de votre coton-tige, il en existe des réutilisables en silicone !
  5. Utiliser des disques démaquillants lavables :
    Adieu les disques en coton à usage unique, avec des lingettes démaquillantes lavables, vous faites un investissement à long terme, vous pouvez aussi les fabriquer avec de vieux vêtements ou serviettes de bain.
  6. Acheter en vrac :
    C’est la raison même de notre existence ! Faire ses courses en vrac limite tous les emballages alimentaires jetables, ce qui permet de faire du bien à la planète mais aussi au porte monnaie. En effet, quand vous achetez en vrac vous ne payez plus l’emballage, seulement ce qu’il contient ! Encore mieux, le vrac permet d’acheter la juste quantité, pas besoin de prendre 1 kg si on a besoin de 100 g !
  7. Utiliser des bee’s wrap pour emballer vos sandwichs :
    A la place du cellophane ou de l’aluminium, les bee’s wrap (tissus recouverts de cire d’abeille) permettent de conserver les aliments sans problème et sans déchet !
    Lavables à l’eau froide, ils sont réutilisables à l’infini, vous pouvez même les faire vous même si vous vous sentez la fibre créatrice.
  8. Mettre un stop pub sur sa boite aux lettres : 
    Ce petit autocollant peut vous épargner des dizaines de kilos de déchets par an. Certes, vous ne serez pas au courant des dernières promotions de votre supermarché mais en avez-vous vraiment besoin ? S’éloigner de la publicité permet de se détacher de la surconsommation et d’éviter les achats compulsifs !
  9. Composter ses bio-déchets :
    Les épluchures de légumes, marc de café, sachets de thé, etc, composent 30% de notre poubelle. En compostant ceux-ci vous pouvez embellir votre jardin et rendre à la nature ce qu’elle vous a donné ! Sachez que la métropole de Montpellier met à disposition des composteurs de jardin et propose un système d’aide au financement d’un lombricomposteur si vous êtes en appartement !
  10. Réparer ses objets :
    Au lieu de racheter directement un objet abîmé ou cassé, chercher plutôt à le réparer ! Il existe plusieurs Repair Café dans la métropole, des lieux solidaires où l’on apprend à réparer ses objets. Il existe aussi de nombreux tutos en ligne pour tout type d’objet, que cela soit pour ravauder son jean ou réparer sa machine à laver !
  11. Acheter d’occasion :
    Ne pas acheter neuf permet d’éviter ce que l’on appelle les « déchets cachés ». Il s’agit des déchets générés pendant la fabrication de tout nouvel objet. De nombreuses infographies ont été faites sur le sujet, notamment par Zero Waste France. Acheter d’occasion c’est donner de la valeur à un objet qui existe déjà sans utiliser de nouvelles ressources. Cette valorisation permet de limiter les émissions carbone générées par la création de tout nouvel objet. De plus, si cet achat est fait auprès d’une association telle Emmaüs ou une Ressourcerie, vous soutenez une communauté en aidant ceux qui en ont le plus besoin.
  12. Identifier ses habitudes : Le meilleur moyen de réduire ses déchets est de les analyser selon la pièce d’où ils proviennent, généralement la cuisine, la salle de bain, le bureau… les trois pièces les plus génératrices de déchets. Nous avons déjà parlé des déchets récurrents : cotons-tiges et disques démaquillants, bouteilles d’eau, emballages alimentaires… Vous pouvez en identifier bien d’autres qui se trouvent dans vos poubelles et pourraient être éviter. Beaucoup d’alternatives sont disponibles dans tous les domaines.

Le zéro déchet est un long voyage, qui dépend de l’offre disponible autour de chez vous. Adopter de nouvelles habitudes n’est pas toujours très simple surtout quand on ne sait pas trop par quoi commencer. Beaucoup de livres, de blogs et de documentations existent sur le sujet, des associations locales peuvent aussi vous aider ! Commencez par une ou deux actions simples et qui vous font plaisir, le reste viendra ensuite tout seul.

Mode de vie

Le Défi « Rien de Neuf »

Le défi « Rien de Neuf » a été mis en place en 2018 par l’association Zéro Waste France. Le but est simple, il faut, dans la mesure du possible, ne rien acheter de neuf pendant un an. Le défi ne concerne pas les achats « du quotidien » comme l’alimentation ou la santé mais il porte plutôt sur les achats impulsifs ou matériels comme l’électroménager, les vêtements, le mobilier, les livres etc.

Avant chaque achat la question à se poser « est-ce-que j’en ai vraiment besoin ? », si la réponse est non un achat inutile a été évité par contre si la réponse est oui alors il faut chercher une alternative au neuf et c’est là que le défi devient intéressant.

Le domaine le plus facile pour commencer le défi est l’habillement. Il existe de nombreuses friperies et boutiques solidaires partout en France où l’on trouve de tout à des prix imbattables. Il suffit d’être patient, vigilant sur l’état du vêtement et vous pouvez refaire votre garde robe et celle de vos enfants en un tour de main. A l’épicerie on ne s’habille qu’avec des vêtements des friperies et on arrive à trouver de très belles pièces. Si vous n’avez pas de friperies près de chez vous il reste des sites comme Vinted qui propose uniquement des vêtements d’occasion mais attention il y a de tout à des prix parfois très chers.

Ensuite on peut se tourner vers les boutiques d’occasion, bouquinistes et vide grenier/brocante pour les achats de livres, jeux, DVD et autres.

Pour l’électronique et l’électroménager on privilégie la réparation mais si l’achat reste inévitable on peut trouver notre bonheur sur des sites de reconditionnement comme BackMarket, sinon LeBonCoin ou les vide grenier, boutiques de seconde main, ressourceries.

Le troc est aussi un bon moyen de dénicher des petites perles, les vide dressing entre amis sont des moments conviviaux pour échanger ses vêtements, la mutualisation des outils entre voisins, le prêt d’appareils que l’on utilise peu et le site MyTroc pour troquer des objets.

Il existe de nombreuses alternatives pour éviter d’acheter neuf alors que des objets d’occasion sont disponibles. Le défi « Rien de Neuf » est une autre manière de consommer, plus responsable, plus joyeuse, plus raisonnée. Il est temps de cesser le gaspillage à tous les domaines mais surtout des ressources.

Le site du Défi

Le site de Zéro Waste France