Actualités

Quoi de neuf chez le Gramme ? 04/20

Confinement oblige, ce mois d’avril a été plutôt calme pour nous car tant que l’on a pas reçu nos financements nous ne pouvons plus avancer sur le projet. Jusqu’à présent nous étions à la recherche d’un prêt d’honneur afin de rassurer la banque qui nous accorde un prêt et avoir un apport financier supplémentaire.

Cette étape a été particulièrement laborieuse pour nous. Pour tout vous dire nous sommes dessus depuis septembre 2019 et cette étape a pris largement plus de temps que nécessaire.

Pour faire court, après des échanges laborieux avec un premier organisme, nous avons dû en changer au début du confinement. Heureusement ce second organisme a été organisé et efficace malgré la période. Après passage en commission, ô miracle, le prêt d’honneur nous a été accordé !

C’est une excellente nouvelle pour nous car avec ce prêt, nous allons pouvoir débloquer les fonds de la banque, seulement nous sommes dans une période compliquée et incertaine pour tout le monde. Nous n’avons aucune idée de quand nous aurons effectivement les fonds. Nous avons fait un minuscule pas mais c’est déjà ça de pris.

Il ne nous reste plus qu’à prendre notre mal en patience, continuer à prendre des nouvelles de nos fournisseurs et préparer l’après.

Actualités

Quoi de neuf chez le Gramme ? 03/20

Logo_illuLe mois de mars a été particulier pour nous,  comme partout en France et dans le monde. Concrètement notre projet est bien avancé, il ne nous manque que les financements et les derniers aménagements du camion avant de passer les premières commandes. Cependant, avec l’arrivée en France du virus, tout est au point mort et nous ignorons pour combien de temps.

Aucun moyen de rencontrer les organismes pour le prêt d’honneur, de voir notre banquier, beaucoup de nos fournisseurs ont cessés leur production, quasiment tout est à l’arrêt.

Nous ne pouvons rien faire de plus qu’attendre. Cécile a concocté un magnifique catalogue de nos produits et nous prenons des nouvelles de nos fournisseurs. C’est tout ce que l’on peut faire pour le moment.

C’est à la fois frustrant et stressant car nous sommes obligés de décaler le projet encore et encore. Cependant nous avons des charges à payer, minimes certes mais elles sont tout de même là. Nous sommes inquiètes pour l’après, comment vont réagir les banques, nos fournisseurs seront-ils toujours là, etc ?

Nous prenons notre mal en patience, nous n’avons pas à nous plaindre, nous et nos proches allons bien, nous pouvons nous confiner dans de bonnes conditions.

Bien entendu nous vous tiendrons au courant dès que la machine redémarrera, en espérant que l’on pourra ouvrir et venir à votre rencontre le plus vite possible.

Nous avons une grosse pensée pour les soignants et soignantes ainsi que tous nos collègues commerçants et indépendants qui vont prendre en pleine poire les conséquences du virus.

En attendant restez chez vous et prenez soin de vous.