Mode de vie

L’importance des produits locaux

Consommer local peut être un principe de vie pour certains, complètement superflu pour d’autres. Pourtant nos choix de consommations ont de grandes conséquences : sur notre alimentation, notre corps, nos finances et la vie économique qui nous entoure. On l’oublie souvent, chaque achat a un impact. Réfléchir avant d’acheter est une action citoyenne loin d’être insignifiante.

Consommer local implique une réduction des déchets. Lorsqu’on parle de réduction, on pense principalement à la taille de notre poubelle. Cependant il y a aussi les déchets dit « cachés », ceux engendrés par la production ou le transport d’un produit. Acheter local réduit les déchets nécessaire au transport des marchandises, moins de film plastique autour des palettes, voir pas de palette du tout ! Moins de camions, moins de co2, moins de gazole etc.

En France, nous avons de la chance, nous sommes capables de produire localement une grande partie de nos aliments. Cependant pour certains produits exotiques (thé, café, chocolat ou sucre) l’approvisionnement local est beaucoup plus compliqué. A l’épicerie, cela ne nous empêche pas de choisir avec soin des producteurs engagés dans la défense de l’environnement, la réduction des déchets, la préservation d’un savoir faire ou la juste rémunération des producteurs.

Nous aurions pu proposer des produits exclusivement français, cependant nous allons dans des villages isolés où il n’existe pas de commerce de proximité et nous avons choisi d’avoir une offre complète pour que chacun ait accès à des produits de qualité à un prix tout à fait raisonnable.

Néanmoins, pour le non-alimentaire, il est parfois difficile de trouver des produits réellement fabriqués en France. Même s’il existe une grande dynamique de relocalisation et beaucoup d’entreprises mettant le savoir faire français sur le devant de la scène, nous manquons cruellement de structure et de compétence dans certains domaines, notamment pour toutes les fabrications en inox. Tout vient obligatoirement d’Asie, plus particulièrement de Chine (même pour les entreprises françaises) car nous n’avons ni les ressources, ni le savoir faire, même au niveau européen. Attention donc à bien regarder ou demander où est fabriqué un produit, surtout si la marque est française, on peut parfois avoir des surprises.

Consommer local c’est aussi favoriser la création d’emplois et participer à l’économie circulaire . Acheter chez un commerçant ou un artisan permet de ramener de la vie dans le cœur des villages, d’investir dans sa ville ou sa région, conserver des savoir faire, développer l’attractivité bref c’est investir durablement pour améliorer son cadre de vie.

Pour aller plus loin : 
Un très bon article sur les déchets cachés a été écrit par Zéro Déchet Lyon.

Actualités, Mode de vie

Nous acceptons la Graine !

La Graine ? Keske, me direz-vous.

C’est facile, la Graine, c’est la monnaie locale complémentaire et citoyenne de Montpellier et de l’Hérault ! Elle s’adresse à tout particulier et tout producteur de biens et services qui s’engagent à favoriser une économie circulaire dynamique, locale, respectueuse de l’être humain et de l’environnement. Cette monnaie alternative vise à dynamiser l’économie locale tout en développant la consommation responsable. C’est une réappropriation de notre outil économique d’échange, un moyen de retrouver notre pouvoir d’agir face aux soubresauts d’un système monétaire mondial.

Il existe plus d’une cinquantaine de monnaie locale en France et des milliers dans le monde. Légalement, la Graine en billet ou coupon est un titre de service ayant la même valeur juridique qu’un ticket restaurant ou un chèque cadeau. Les coupons sont sécurisés et disponibles dans 5 montants différents : 1, 2, 5, 10 et 20 Graines. Pour s’en procurer il faut se rendre dans un bureau de change du réseau et changer des euros contre des Graines. 1 Graine = 1 euro.

Pour la monnaie, La Graine n’a pas de pièces, alors on demande l’appoint en euros : si l’article vaut 5,50 €, mon client me donne 5 Graines et 50 centimes d’euro.

Tous les habitants de Montpellier et ses environs ont de bonnes raisons d’adhérer à la Graine et d’utiliser cette monnaie :

  • Relocaliser leurs achats : grâce au système d’engagements mis en place par la Graine, les commerçants et entreprises entrant dans le réseau s’engagent pour relocaliser leurs achats. Cela veut dire plus d’emplois locaux, moins de transports polluants. Toutes les familles sont concernées par l’un ou l’autre de ces avantages. Le réseau compte déjà plusieurs centaines d’adhérents.
  • Soutenir des projets d’économie sociale et solidaire : les euros confiés à l’association constituent un fonds de garantie permettant de rechanger si nécessaire 100% des Graines en euros. Mais ce fonds de garantie ne dort pas: il est placé sur un livret de la Nef, une banque solidaire, qui s’en sert pour financer des projets écologiques et/ou solidaires ; une convention nous lie à la NEF qui s’engage à financer des projets fléchés par la Graine, pour un montant au moins du double du fonds de garantie.

Retrouvez l’annuaire de tous les prestataire acceptant la Graine : https://lagraine34.org/prestataires/annuaire-des-prestataires/

Pour adhérer en ligne c’est par ici : (https://lagraine34.org/espace-consomacteur/adhesion-consommateur/ ) sinon, vous pouvez passer à l’épicerie récupérer un bulletin d’adhésion !

Un petit article sur l’histoire des monnaies : https://lagraine34.org/le-projet/histoire-des-monnaies/