Fournisseur, Mode de vie, Produit

La farine de blé

Ce qu’on appelle « farine » est le résultat de céréales ou de graines (blé, seigle, sarassin, riz, orge) broyés.  Le grain de blé est constitué de trois parties : l’amande, le germe et l’enveloppe.
L’amande, cœur du grain de blé, est moulue pour obtenir la farine blanche.  L’enveloppe du blé est le son.

Les différentes variétés de farines sont caractérisées en France en fonction de leur taux de blutage. C’est à dire, au poids des cendres restantes lors de la calcination d’un échantillon de farine dans un four de laboratoire à 900°C. Le « taux de cendres » indique la teneur en minéraux de la farine. Plus le taux de cendres est faible plus la farine est pure et blanche, car les matières minérales sont surtout contenues dans le son. 

En France les farines sont désignées par un « type »: la lettre T, qui correspond à un taux de cendre typique de la farine en question. Par exemple l’incinération de 100 g de farine de type 55 (« T55 ») produit environ 0,55 g de cendres minérales. 
Il existe 6 types de farines de blé: 

  • de la T45 à la T65 nous avons des farines blanches
  • la T80 dites farine bise ou semi-complète
  • la T110 une farine complète
  • la T150 une farine intégrale

A l’épicerie, nous avons de la farine de blé T80 et T110 provenant des Bouches du Rhône, du Moulin St Joseph. Nous la recevons en paquet de 5 kilos, que nous vendons soit directement par 5 kilos ou alors en vrac.

C’est dans le son que l’on retrouve les fibres et les minéraux, mais aussi les résidus de pesticides et autres produits utilisés pour certaines cultures du blé. Il est donc conseillé, pour l’utilisation des farines d’un type supérieur au T55 (contenant du son), de choisir des farines issues de cultures de blé n’ayant pas été traitées avec des pesticides pour éviter la présence de résidus.

Les farines ayant un fort taux protéique (gluten), servent à faire du pain ou des pâtisseries. Cependant ces farines (celles entre T45 et T65) ont trop peu de minéraux et de fibres, elles ne sont pas intéressantes nutritionnellement parlant.

La farine est obtenue à partir de deux types de mouture :
  – À la meule pour la farine complète et l’intégrale. Ce procédé éclate le grain et rend fort malaisée l’obtention de farine blanche, avec un piètre rendement. Pour obtenir une bonne farine, on la travaille à nouveau, au ralenti, avec une petite meule. L’intégrale, qui contient la presque totalité du grain, fait l’objet d’un tamisage de sécurité (pour ôter les impuretés). La meule, sous ses formes les plus variées est employée depuis que les hommes consomment des céréales.
  – Au cylindre pour la farine blanche ou la bise. Le cylindre est beaucoup plus précis. Il fait l’objet de réglages tout au long du processus. On y « déroule » le grain. On fait de grosses feuilles de son plus facilement séparées par le tamis. On ne brutalise pas trop le grain : on le déchire sommairement, on extrait la farine et on envoie le reste, après calibrage, sur les autres machines. On pratique jusqu’à 8 passages : le grain est alors complètement nettoyé.

La farine est principalement composé d’amidon. Il s’agit d’un glucide complexe, il va en partie être métabolisé par les levures. Imprégné d’eau et chauffé à 70°C, l’amidon épaissit : on dit qu’il forme un empois. Le gluten est un mélange de protéines. Il a une grande importance dans la panification. Les molécules de gluten forment un réseau élastique et extensible qui va retenir les bulles de dioxyde de carbone, issues de la dégradation des sucres par les levures. C’est ce phénomène qui provoque la levée de la pâte. Les sucres sont peu nombreux, mais permettent la fermentation. Dans la graine de blé, les matières grasses se trouvent principalement dans le  germe et dans les enveloppes. Ces éléments étant éventuellement supprimés à la mouture, il peut parfois en rester très peu dans la farine. Une quantité de matières grasses trop importante serait néfaste à la bonne conservation de la farine et nuirait au rôle du gluten. Les matières minérales servent à déterminer la qualité d’une farine ainsi que son type. Les principales sont le phosphore, le potassium et le magnésium.

 

 

Fournisseur, Mode de vie, Produit

Des brosses à dents écologiques

 

source : instagram @caliquoparis


Des brosses à dents écologiques ?

Caliquo, notre fournisseur confectionne des brosses à dent rechargeables. On ne change que les poils, pas le manche. Cela permet de réduire les déchets en gardant le manche le plus longtemps possible.

Caliquo est une entreprise  basée à Cherbourg. C’est la première a avoir créé une brosse à dent rechargeable en France. Le manche des brosses est fait en bio-plastique avec 70%  d’huile de ricin. Les pigments utilisés pour les colorés sont naturels. Et concernant les brosses à dents « wax », l’impression est réalisée par tampographie en France. Pour les brosses en bois, Caliquo utilise du bois de hêtre, issu des forets françaises. Ils ont aussi une gamme de brosses à dents pour les enfants adaptés de 2 à 6 ans.

Les têtes de brosses à dents sont recyclables grâce à Terra Cycle. Elles sont récupérées à différents points de collecte, comme Le Gramme. Nous renvoyons les têtes usagées à Terra Cycle afin qu’ils assurent le recyclage complet de ces dernières. En effet, si vous mettez les têtes directement dans le bac à recyclage, c’est bien trop petit pour être pris en compte par le centre de tri. Pour contrer ce problème, Terra Cycle récupère les têtes en grande quantité et peut ainsi assurer le recyclage.

Ils ne recycle d’ailleurs pas que des têtes de brosses à dents, mais bien d’autres choses. Comme indiqué sur leur site web, ils recyclent « le non recyclable ». Le papier bulle, les bouchons d’oreille, masques de protection, les toner d’imprimantes, trombones et capsules de café. Terra Cycle à beaucoup de programmes de recyclage et de points de collecte.

À Montpellier, il existe beaucoup de campagnes de collecte en cours. Vous pouvez y participer en vous renseignant sur Terra Cycle.
Il s’agit d’une entreprise Américaine considérée comme le leader international en terme de collecte de déchet difficilement recyclable. Ils ont permis d’éviter à des milliard de déchets de finir incinérés ou enfoui en décharge.

Fournisseur, Mode de vie, Vrac

Nos produits d’entretien

On vous présente aujourd’hui, Bulle Verte, notre fournisseur en produits ménager. Installée à Malataverne en Drôme Provençale, l’entreprise fabrique des produits d’entretien écologiques depuis 1994.

Leurs produits ne contiennent pas de conservateur et sont composés en moyenne de 99% d’ingrédients d’origine naturelle. Bulle Verte fait une sélection rigoureuse des meilleurs ingrédients d’origine naturelle, végétale et minérale. Ils choisissent avec soin leurs fournisseurs locaux et  assurent une traçabilité complète de la fabrication jusqu’à la commercialisation.

Depuis 30 ans, ils se sont engagés à contribuer au développement de l’économie locale et l’unique site de fabrication, de conditionnement et d’expédition se situe en Drôme Provençale.

La recherche au sein du laboratoire Recherche et Développement de Bulle Verte consiste à rendre les produits ménager et d’hygiène le plus naturel possible, en puisant dans les ressources renouvelables et végétales afin de proposer des produits écologiques pour une utilisation en toute sécurité dans la maison et pour les personnes.

Les produits Bulle Verte sont : sans conservateur, sans OGM, sans perturbateur endocrinien, non testés sur les animaux et sans produit ou sous produit animaux.

Pour l’instant nous avons une dizaine de références chez Bulle Verte : de la lessive, du liquide vaisselle, du nettoyant multi-usage, du nettoyant sols, du gel WC, du désinfectant sans rinçage mais aussi du savon noir, du bicarbonate de soude et du vinaigre blanc.

Nous recevons les produits par bidons de 20 kg, qui sont complètement recyclables. Si vous souhaitez acquérir un de ces bidons, nous pouvons vous les donner ! Contactez-nous !

Fournisseur, Produit

Notre gamme de café

Notre gamme de café se compose pour l’instant de 4 terroirs. Nous avons deux fournisseurs différents : Terra Kawha et Makéda. Nous recevons le café en grains par 5 kilos minimum et nous pouvons le moudre sur demande grâce au moulin à café que nous a gratuitement fournit Terra Kawha. En effet, le café moulu perd plus vite son arôme, c’est pourquoi nous préférons le moudre sur demande (même si cela prends un peu de temps).

Terra Kawha est une entreprise basée à Goncelin dans l’Isère. Les cafés de Terra Kawha viennent uniquement d’Ethiopie. Ce café est dit sauvage, car les caféiers poussent à l’ombre des autres arbres de la forêt. Ils n’ont subi aucun traitement phytosanitaire. Cependant Terra Kawha a choisi de ne pas passer la labellisation bio afin de ne pas faire augmenter le tarif de ses cafés. Les grains de café sont ramassés à la main.

Nous avons deux terroirs venant d’Ethiopie, il s’agit du Sidamo et du Lekempti issu du commerce équitable. Tous deux sont des Arabica. Leurs noms sont des appellations protégés, désignant des régions d’Ethiopie d’où vient les grains de café.

Le Sidamo est cultivé à 1500 m d’altitude, dans le sud de l’Ethiopie. « D’une belle robe noisette, ce grand cru propose un nez intense d’une belle et délicate complexité : l’attaque est franche, portée sur le fruit puis la dégustation égrène des notes de brioche toastée, chocolatée et pistachée. Pas d’amertume. Très belle persistance en bouche. » – Annie-Françoise CROUZET, Maître-Sommelier.

Le Lekempti est cultivé à 1200 m d’altitude dans l’ouest de l’Ethiopie. « Un nez gourmand, une rondeur qui rappelle la cerise, le côté griotte ou le noyau d’amande. La bouche, franche et aromatique, est charnue mais sans aucune lourdeur. Elle allie la puissance avec une délicate finesse. » – Annie-Françoise CROUZET, Maître-Sommelier.

Terra Kawha est aussi engagé au niveau environnemental. Nous recevons leurs produits dans des fûts consignés en cartons qui nous permettent de stocker les grains de café dans des conditions idéales tout en limitant la production de déchets.

Ils sont membre de Réseau Vrac, une association de professionnels œuvrant pour la démocratisation du vrac.

Terra Kawha s’engage aussi socialement en Ethiopie en offrant de l’aide à des orphelins et des mamans célibataires éthiopiennes. Ce qui permet aux enfants d’être scolarisés et aux mamans de suivre une formation professionnelle afin qu’elle puissent trouver un travail par la suite. Une partie des bénéfices de la vente du café est reversée à La Maison d’Accueil ACEDE, Accueil d’Enfants d’Ethiopie, située à Addis Abeba. Si cela vous intéresse vous pouvez offrir un parrainage à un enfant de ce centre ici.

Si vous souhaitez découvrir plus en détails sur Terra Kawha c’est par ici : https://www.terra-kahwa.com/

Les cafés Makéda sont sélectionné par Scop Epice notre grossiste qui est basé à Marseille. Ils sont donc torréfiés à Marseille de manière artisanale, lentement et à basse température selon les spécificités de chaque variété. Le conditionnement en sachet kraft est réalisé par une Esat.
Les terroirs que nous avons choisi chez Makéda viennent de l’Amérique centrale. Un du Guatemala : le Chiquimula, l’autre de l’Honduras : le Marcala.

Le Chuiquimula du Guatemala est un arabica équilibré avec des notes fruitée et de cacao.

Le Marcala de l’Honduras est un arabica suave et aromatique avec des notes d’orange et de pêche.

Si vous souhaitez découvrir plus en détail Makéda c’est par ici : http://www.makeda.bio/

Recettes

Smoothie anti-gaspi

L’été est synonyme de chaleur, alors pour se rafraîchir un peu, vous pouvez faire des smoothies !
On peut combiner ça avec du zéro déchet en prenant des fruits abîmés ou qui sont en train de tourner à cause de la chaleur : pêche, abricot, pastèque, melon, … avec un fond de jus d’orange par exemple ou alors de la limonade. Faites votre choix et les proportions que vous voulez. Vous pouvez aussi rajouter une boule de sorbet et un peu de sirop pour un smoothie gourmand !

Il suffit de tout passer dans un mixer et le tour est joué ! C’est tellement facile qu’on se demande pourquoi on en fait pas plus souvent !

Et si vous cherchez une alternative aux pailles jetables nous avons de magnifiques pailles en inox spécial smoothie en vente, pour avoir encore plus la classe.

Si vous avez encore des fruits abîmés chez vous, on vous donne quelques idées ici !

Recettes

Recette cake aux poires

Vous avez quelques poires trop mûres qui traînent et vous ne savez pas quoi en faire ? C’est l’occasion idéale pour réaliser ce délicieux cake extra moelleux !

Ingrédients :

  • 5 petites poires (vous pouvez en mettre moins si vous voulez)
  • 2 oeufs
  • 250 g de farine
  • levure chimique
  • 110 g de sucre
  • 125 g de beurre
  • 10cl de lait
  • facultatif  du chocolat et du sucre vanillé

Préchauffez votre four à 160°C.

Faites fondre le beurre à feu doux. Dans un saladier, mélangez le sucre et le beurre fondu. Ajoutez les œufs et mélangez bien. Incorporez ensuite les 10 cl de lait, la farine tamisée et la levure. Vous devez obtenir une pâte lisse. N’oubliez pas le chocolat fondu et le sucre vanillé pour plus de gourmandise.

Épluchez les poires, détaillez les en petits morceaux et ajoutez-les à la pâte. Versez votre préparation dans un moule à cake beurré.

Mettez au four ente 50 et 60 mn. Vérifiez la cuisson à l’aide d’un couteau dont la lame doit ressortir sèche.
Et voilà, plus qu’à déguster avec un bon thé pour le goûter !

 

Mode de vie

Les furoshiki

Qui n’a pas déjà passé un Noël à jeter des sacs et des sacs de papier cadeau ? Ce fléau environnemental qui gaspille des ressources pour une durée de vie extrêmement réduite. Mais comment faire pour s’en passer sans se prendre la tête ? Il existe heureusement plusieurs moyens très simples :

– Vous pouvez garder vos papiers cadeaux déjà utilisés d’une année sur l’autre. Cela demande d’être soigneux en les ouvrant et d’avoir un espace de stockage qui peut parfois être assez conséquent.

– Vous pouvez également utiliser des chutes de papiers, des journaux, des vieilles cartes routières. Cela permet de réutiliser du papier inutile, d’étendre un peu plus leur durée de vie et d’avoir des paquets cadeaux originaux.

– La méthode ultime reste cependant le furoshiki. Si vous ne connaissez pas, c’est un art japonais qui consiste à emballer des objets dans du tissu. Vous pouvez conserver des chutes de tissus de toutes les tailles, couleurs, matières. La base étant un carré pour ensuite réaliser un pliage qui permettra d’emballer ou de transporter un objet.

En emballant vos cadeaux ainsi vous faites un beau geste, déjà pour l’environnement et puis aussi pour vous. Plus besoin d’acheter chaque année des rouleaux de papier cadeau car les furoshiki s’échangent ou se rendent à leur propriétaire. Votre stock peut se renouveler régulièrement, vous utiliser des chutes de tissus au lieu de les jeter et vous faites de sacrée économies d’argent, de ressources et de sacs poubelle. Car oui les papiers cadeaux ne se recyclent pas.

Si vous voulez vous lancer il existe de nombreux livres pratiques pour apprendre, vous pouvez aussi fouiller sur internet, il existe une infinité de pliages pour emballer n’importe quel objet ou faire des sacs.

Joyeux Noël zéro déchet !

Mode de vie

Les joies du lombricompostage

Vous voulez réduire vos déchets mais vous n’avez aucune idée de comment vous y prendre ? On a une solution pour vous, un moyen très simple, ludique et gratifiant avec des résultats visibles rapidement : le lombricompostage.

Alors le lombricompostage qu’est ce que c’est ? C’est une méthode qui fonctionne un peu différemment du compostage classique. En effet la méthode classique nécessite un jardin où l’on place un grand bac que l’on remplira de toute sorte de déchets organiques et de matière carbonée (carton, papier). On doit attendre entre 6 et 12 mois pour récolter du compost et c’est la forte chaleur, les insectes et autres bestioles qui participe à la décomposition des déchets. On peut tout mettre dans un composteur de jardin, sauf les restes de plat et les déchets animaux (viande, poisson, litière).

Le lombricompostage fonctionne autrement, d’abord il est essentiel de considérer que l’on fait un élevage plutôt qu’un composteur car nous devons travailler avec des êtres vivants : des vers de terre et comme tous les être vivants ils ont des besoins particulier à respecter, on en reparle plus bas. Le lombricompostage est une méthode de compostage à froid car ce sont les vers qui transforment les déchets en compost. D’ailleurs le procéder est beaucoup plus rapide, tous les 4 mois on peut récolter environ 3 kg de compost mais aussi du jus (miam) qui servira d’engrais liquide pour les plantes d’intérieur par exemple.

City-Worms_72_600x457_ok1_fond-600x600
City Worms de Vers la Terre

C’est bien tout ça mais comment ça marche ? Un lombricomposteur se compose de plusieurs plateaux empilés les uns sur les autres. On dépose nos déchets organiques dans un bac et on rempli petit à petit. Une fois le bac plein, on en ajoute un autre et on le rempli. Jusqu’à arriver au troisième bac, généralement une fois arrivé au troisième bac le premier bac est devenu compost et est prêt à être récolté, cependant on peut tourner avec deux bacs si on ajoute peu de déchets. On récolte le jus en bas à l’aide du robinet. Une fois le compost prêt on fait fuir les vers qui se trouvent dedans et on le récolte puis on peut continuer à apporter des déchets en effectuant un roulement de plateaux.

Cette méthode de compostage est utile si l’on a pas de jardin ou de balcon et que l’on souhaite réduire nos déchets organiques. En compostant nos déchets organiques on peut réduire de 30% la taille de notre poubelle. Le City Worms est assez compact et peut aisément se placer dans une cuisine.

Les vers détestent les vibrations et la lumière. Ils respirent grâce à leur corps qui doit être en permanence humide sinon ils meurent. Ils supportent les températures comprises entre 10° et 25°. En dessous ils ralentissent le rythme, au dessus ils finissent par fondre. Ils ont besoin d’un environnement humide mais pas détrempé, au ph neutre et complètement noir. Ils ne dorment pas, mangent la moitié de leur poids par jours et cessent de se reproduisent s’il n’y a plus de place ou si les conditions de vie sont hostiles. Ce sont des êtres vivants passionnants contrairement à ce que l’on pourrait croire !

external-content.duckduckgo.comMais qu’est ce que je peux donner aux vers ? Les vers ne sont pas difficiles ils aiment beaucoup de choses en particulier le marc de café et le carton ondulé. Voici une petite liste des déchets que l’on peut mettre dans son lombricomposteur :

– Tous les déchets de cuisine des fruits et légumes sauf l’ail (vermifuge), l’oignon et les agrumes (trop acide). Découper en petits morceaux les déchets permettra une décomposition plus rapide car les vers ne mangent pas les déchets frais, uniquement ceux en décomposition (re-miam)

– Le thé et le marc de café, si vous consommez des thés en sachet vous pouvez mettre les sachets directement sauf si le sachet est en plastique.

– Le carton sous toutes ses formes comme les rouleaux, boite d’œuf, carton ondulé, boite diverses. Faites tout de même attention aux encres si les cartons ne sont pas destiner à stocker de l’alimentaire. Bien enlever les étiquettes et les bouts de scotch restant.

– Les coquilles d’œufs finement broyées, elles permettent de réduire l’acidité des bacs et ont le même rôle que le gravier pour les poules, elles aident les vers à mieux digérer. Il faut vraiment qu’elles soient très fines, comme du sable, pour être assimilées.

– Et pour finir les textiles uniquement en fibres naturelles comme le coton, la laine, le chanvre ou le lin. Si vous avez de vieux t-shirt en coton plein de trous vous pouvez en mettre un dans le bac de travail (bac où vous mettez vos déchets en cours) tout au dessus. Il aidera à garder l’humidité du bac, servira d’abri aux vers et leur apportera des fibres. Il faut bien vérifier sur l’étiquette que c’est du 100% fibres naturelles sinon les vers n’y toucheront pas.

Attention, veuillez bien à ajouter de la matière carbonée (carton, boites d’œuf) à chaque apport de déchets organiques, pour éviter un excès d’humidité.

Chouette je commence quand ? Pour commencer vous pouvez vous procurer un composteur et des vers de plusieurs manières ou alors en fabriquer un vous même. Il existe beaucoup de tutos sur internet. Vous pouvez aussi demander à votre mairie de faire des opérations distribution de lombricomposteurs comme c’est le cas dans certaines villes de France.

Pour les lombricomposteur et les vers c’est par là : Vers la Terre

Pour les dons de vers de particuliers c’est par là : plus2vers

Un excellent forum sur le lombricompostage : Forum

Il existe beaucoup de ressources sur internet et d’association de compostage/lombricompostage en France, n’hésitez pas à farfouiller.

Si vous avez des questions n’hésitez pas à nous demander ici ou sur les réseaux, on adore parler des vers !

Pour vous aider au financement d’un lombricomposteur par la Métropole de Montpellier !

Recettes

Biscuits choco-amande

Pour une dizaine de biscuits :

  • 60 g de farine
  • 120 g d’amande en poudre
  • 80 g de sucre
  • 60 g de flocons d’avoine
  • 20 g de cacao non sucré
  • 1 sachet de levure
  • 6 à 8 cuillères à soupe de lait végétal ou non
    (Il est aussi possible d’ajouter des pépites de chocolat ou des amandes effilées, noisettes, selon vos préférences ou allergies, cette recette est assez personnalisable. Il faut tout de même faire attention au ratio ingrédients secs / lait.)

Mélanger les ingrédients secs, puis ajouter petit à petit le lait, jusqu’à ce que la pâte s’amalgame en boule. Attention, cela va assez vite, je vous conseille de verser d’abord 6 cuillères de lait, de mélanger et de rajouter les deux cuillères restantes si nécessaire.

Plus vous ajoutez de lait, plus les gâteaux seront moelleux. Par contre si vous mettez trop de lait, il faut rajouter de tous les ingrédients…

Façonner les biscuits à la main et les mettre sur une plaque qui va au four.

Faire cuire à 180° pendant 15 minutes.

Et voilà, un goûter de champion !

Recettes

Pancakes au lait périmé

Vous avez du lait qui a tourné ? Ne le jetez pas, vous pouvez en faire des pancakes ! En effet, faire des pancakes avec du lait tourné fait qu’ils gonflent plus à la cuisson ! On ne sent pas du tout le goût du lait.
Voici les ingrédients pour un petit déjeuné de champions :

Pour une dizaine de pancakes :
250g de farine
30 de sucre
2 œufs
1 sachet de levure
65g de beurre
1 pincée de sel
30cl de lait

Il vous suffit ensuite de mélanger les ingrédients (en faisant fondre le beurre), et de laisser la pâte reposer 1 heure au réfrigérateur. Ensuite vous faites cuire sur une poêle chaude. Il n’y a plus qu’à se régaler sans gaspiller !