Fournisseur, Produit

Le Chocolat Saldac

Le Chocolat est un produit de luxe devenu banal, entraînant très souvent des conditions de travail déplorable pour les agriculteurs, qui vivent majoritairement dans une grande pauvreté. Certaines exploitations font aussi travailler des enfants ou même des esclaves.

C’est pourquoi il est important de se renseigner sur la provenance du chocolat que l’on consomme. Nous avons choisi la marque Saldac, pour ses produits de qualité, son éthique concernant la production des fèves de cacao et la fabrication du chocolat.

Saldac collabore avec la coopérative Pangoa au Pérou. Le cacao qui pousse sur les terres des associés de la coopérative est une variété ancienne et rustique : la variété Criollo, qui comporte plus de beurre de cacao que les nouvelles variétés hybrides et dont les arômes  sont beaucoup plus développés. Il s’agit une des dernières coopératives au Pérou (et même sur l’ensemble de l’Amérique latine) qui possède encore des variétés anciennes de cacaoyers, de la famille Criollo, qui renferment des caractéristiques gustatives d’une qualité exceptionnelle. Il n’y a aucune variété hybride au sein de la coopérative.

La filière Chocolat de Saldac a été certifiée SPP (Symbole des Petits Producteurs – un label fairtrade) depuis 2016. Saldac achète les fèves à la coopérative à un prix au dessus de celui du cours mondial, afin de garantir une qualité de vie aux associés permettant ainsi le développement des villages alentours.

Tous les ans, Saldac se rend au Pérou à la rencontre des producteurs et de leur organisation afin de les encourager dans leur travail et de maintenir d’excellentes relations.

Les fèves sont donc importées du Pérou, transformées ensuite par un maître-chocolatier à Montélimar dans la Drôme. Il n’utilise aucun autre produit qui ne soit pas d’origine du cacao, pour ne pas transformer le goût authentique d’un bon chocolat : pas de vanille, ni de lécithine. Seulement des fèves, du sucre (de canne d’une autre filière de Saldac) et un peu de beurre de cacao quand cela est nécessaire, surtout pour les chocolats à base de lait (et donc du lait, bien sûr).

Le beurre de cacao est fabriqué à partir des mêmes fèves de la coopérative Pangoa, par une petite chocolaterie à Lima au Pérou : ils obtiennent ainsi un beurre de pure origine Criollo, non désodorisé. De cette façon le goût des tablettes n’est pas dénaturé, au contraire, leurs caractéristiques s’en trouvent renforcées.

Nous avons choisi de travailler avec Saldac pour leur transparence, leur engagement et la qualité de leurs chocolats et nous sommes ravies de constater que vous adorez leurs produits !

Bonne dégustation !

Pour plus d’informations :
https://saldac.com/nos-filieres/chocolat/

Actualités, Mode de vie

Nous acceptons la Graine !

La Graine ? Keske, me direz-vous.

C’est facile, la Graine, c’est la monnaie locale complémentaire et citoyenne de Montpellier et de l’Hérault ! Elle s’adresse à tout particulier et tout producteur de biens et services qui s’engagent à favoriser une économie circulaire dynamique, locale, respectueuse de l’être humain et de l’environnement. Cette monnaie alternative vise à dynamiser l’économie locale tout en développant la consommation responsable. C’est une réappropriation de notre outil économique d’échange, un moyen de retrouver notre pouvoir d’agir face aux soubresauts d’un système monétaire mondial.

Il existe plus d’une cinquantaine de monnaie locale en France et des milliers dans le monde. Légalement, la Graine en billet ou coupon est un titre de service ayant la même valeur juridique qu’un ticket restaurant ou un chèque cadeau. Les coupons sont sécurisés et disponibles dans 5 montants différents : 1, 2, 5, 10 et 20 Graines. Pour s’en procurer il faut se rendre dans un bureau de change du réseau et changer des euros contre des Graines. 1 Graine = 1 euro.

Pour la monnaie, La Graine n’a pas de pièces, alors on demande l’appoint en euros : si l’article vaut 5,50 €, mon client me donne 5 Graines et 50 centimes d’euro.

Tous les habitants de Montpellier et ses environs ont de bonnes raisons d’adhérer à la Graine et d’utiliser cette monnaie :

  • Relocaliser leurs achats : grâce au système d’engagements mis en place par la Graine, les commerçants et entreprises entrant dans le réseau s’engagent pour relocaliser leurs achats. Cela veut dire plus d’emplois locaux, moins de transports polluants. Toutes les familles sont concernées par l’un ou l’autre de ces avantages. Le réseau compte déjà plusieurs centaines d’adhérents.
  • Soutenir des projets d’économie sociale et solidaire : les euros confiés à l’association constituent un fonds de garantie permettant de rechanger si nécessaire 100% des Graines en euros. Mais ce fonds de garantie ne dort pas: il est placé sur un livret de la Nef, une banque solidaire, qui s’en sert pour financer des projets écologiques et/ou solidaires ; une convention nous lie à la NEF qui s’engage à financer des projets fléchés par la Graine, pour un montant au moins du double du fonds de garantie.

Retrouvez l’annuaire de tous les prestataire acceptant la Graine : https://lagraine34.org/prestataires/annuaire-des-prestataires/

Pour adhérer en ligne c’est par ici : (https://lagraine34.org/espace-consomacteur/adhesion-consommateur/ ) sinon, vous pouvez passer à l’épicerie récupérer un bulletin d’adhésion !

Un petit article sur l’histoire des monnaies : https://lagraine34.org/le-projet/histoire-des-monnaies/