Fournisseur

La Maison Aubert

Parfois on cherche de nouveaux fournisseurs pour enrichir constamment notre gamme de produits et parfois les fournisseurs viennent à nous par hasard. C’est le cas avec la Maison Aubert.

Jules Aubert créé, en 1876 à Lodève, les limonades Aubert. Quelques années plus tard l’entreprise ayant prospéré, il décide de s’installer à Pézenas dans un hôtel particulier, l’Hôtel d’Alfonce.

Durant quatre générations la famille Aubert produit des limonades et développe en parallèle la distribution de boissons et la vente de pains de glace. Puis, pour des raisons logistiques, elle est contrainte de déménager pour des locaux mieux adaptés. D’abord à Pézenas, puis Agde et Lodève. Les établissements Aubert deviennent un acteur important de la distribution de boissons sur le littoral Héraultais, cependant l’activité cesse en 1993 avec la retraite de Jean Aubert.

Aujourd’hui, c’est David Flipo, le petit-fils de Jean Aubert qui décide de relancer la fabrication de limonades et installe de nouveau la production à l’Hôtel d’Alfonce.

Les boissons de la Maison Aubert sont certifiées Agriculture Biologique, elles sont fabriquées à partir d’extraits naturels et avec une teneur en sucre plus faible qu’une limonade traditionnelle. Il existe plusieurs parfums de limonades ou de thés pétillants et même une boisson Cola, disponibles au camion en 33cl ou en 75cl.

Une bonne nouvelle, vous pouvez nous ramener les bouteilles de 75cl ! La Maison Aubert les récupère, puis grâce à Oc’consigne elles seront lavées et retourneront dans la boucle !

Mode de vie

L’importance des produits locaux

Consommer local peut être un principe de vie pour certains, complètement superflu pour d’autres. Pourtant nos choix de consommations ont de grandes conséquences : sur notre alimentation, notre corps, nos finances et la vie économique qui nous entoure. On l’oublie souvent, chaque achat a un impact. Réfléchir avant d’acheter est une action citoyenne loin d’être insignifiante.

Consommer local implique une réduction des déchets. Lorsqu’on parle de réduction, on pense principalement à la taille de notre poubelle. Cependant il y a aussi les déchets dit “cachés”, ceux engendrés par la production ou le transport d’un produit. Acheter local réduit les déchets nécessaire au transport des marchandises, moins de film plastique autour des palettes, voir pas de palette du tout ! Moins de camions, moins de co2, moins de gazole etc.

En France, nous avons de la chance, nous sommes capables de produire localement une grande partie de nos aliments. Cependant pour certains produits exotiques (thé, café, chocolat ou sucre) l’approvisionnement local est beaucoup plus compliqué. A l’épicerie, cela ne nous empêche pas de choisir avec soin des producteurs engagés dans la défense de l’environnement, la réduction des déchets, la préservation d’un savoir faire ou la juste rémunération des producteurs.

Nous aurions pu proposer des produits exclusivement français, cependant nous allons dans des villages isolés où il n’existe pas de commerce de proximité et nous avons choisi d’avoir une offre complète pour que chacun ait accès à des produits de qualité à un prix tout à fait raisonnable.

Néanmoins, pour le non-alimentaire, il est parfois difficile de trouver des produits réellement fabriqués en France. Même s’il existe une grande dynamique de relocalisation et beaucoup d’entreprises mettant le savoir faire français sur le devant de la scène, nous manquons cruellement de structure et de compétence dans certains domaines, notamment pour toutes les fabrications en inox. Tout vient obligatoirement d’Asie, plus particulièrement de Chine (même pour les entreprises françaises) car nous n’avons ni les ressources, ni le savoir faire, même au niveau européen. Attention donc à bien regarder ou demander où est fabriqué un produit, surtout si la marque est française, on peut parfois avoir des surprises.

Consommer local c’est aussi favoriser la création d’emplois et participer à l’économie circulaire . Acheter chez un commerçant ou un artisan permet de ramener de la vie dans le cœur des villages, d’investir dans sa ville ou sa région, conserver des savoir faire, développer l’attractivité bref c’est investir durablement pour améliorer son cadre de vie.

Pour aller plus loin : 
Un très bon article sur les déchets cachés a été écrit par Zéro Déchet Lyon.